b
 
 
petites annonces chinchillas
Rechercher sur le site
Loading
 
 

La Teigne du chinchilla


Les infections cutanées sont rares chez les chinchillas ;  seules les teignes sont occasionnellement observées. Chez le chinchilla, le parasite le plus fréquemment identifié est Trichophyton mentagrophytes ; Microsporum gypseum sont occasionnellement impliqués.


* Epidémiologie :
 
La contamination se fait le plus souvent lors de l'introduction d'un individu atteint ou simplement porteur mécanique dans un groupe : l'enzootie se déclare rapidement aprés.
La transmission peut également se faire par l'intermédiaire de foin contaminé, ou par l'homme. Les champignons peuvent être transportés par l'air.

 
* Facteurs de contagion :

 
Les teignes sont toujours contagieuses, aucun caractère saisonnier n'est observé chez les rongeurs de compagnie. Cependant, si vous avez des animaux qui ont accés à l'extérieur, le printemps et l'automne sont plus propices à la contamination dur fait des conditions d'humidité. Les environnements chauds et humides sont favorables au développement de la teigne. Le surpeuplement est également un facteur favorisant.

* Contamination :


La contamination s'effectue souvent de manière directe, à partir d'un sujet infecté ou porteur asymptomatique. La contamination croisée entre des animaux d'espèces différentes est possible.
Tout support inerte ou animé peut devenir un vecteur de spores : des poils infectés par les spores sont contaminants.
Le sol permet parfois la prolifération d'espèces géophiles comme Microsporum gypseum : le milieu extérieur constitue alors une source de contagion.
Chez le chinchilla, la terre à bain est un milieu de contamination important.


* Résistance :


La résistance des spores dans le milieu extérieur est de plusieurs mois.

* Réceptivité :


Les chinchillas sont particulièrement sensibles à la teigne. La longueur et la densité de leur poil sont certainement un facteur de réceptivité. Les animaux faibles ou souffrant d'autres pathologies sont particulièrement réceptifs à la teigne.

* Pathogénie :


Le dermatophyte pénètre dans l'épiderme à la faveur d'une lésion cutanée. Il se développe à partir d'une spore ou d'un fragment de mycélium. Des filaments se forment de façon centrifuge et créent des lésions érythomato-squameuse, après dilacération et compression des cellules. Le champignon se multiplie alors sur le pourtour de la lésion.
Les poils sont secondairement atteints, l'envahissmeent se fait par l'ostium folliculaire, avec une propagation descendante vers le bulbe. La multiplication se fait à l'intérieur ou à  l'extérieur du poil.
La peau, les poils et les ongles constituent un substrat alimentaire pour les dermatophytes. Les chutes de poils sont entraînées par l'inflammation des follicules. Les réactions inflammatoires violentes peuvent conduire à l'élimination du parasite.


* Signes Cliniques :


Chez le chinchilla, on observe essentiellement des zones alopéciques nimmulaires principalement autour des yeux, du nez, de la bouche, sous le menton, le creux axillaire, dans la région ano-génitale ou à la base de la queue. De fines squames blanches sont observables à la racine des poils, qui sont de mauvaises qualités, puis chutent.
La peau présente un état érythémateux modéré. Les plaques alopéciques s'élargissent peu à peu. Le prurit est généralement inexistant.
Le développement du dermatophyte dans la peau peut favoriser le développement de bactéries des genres Streptococcus et Staphylococcus, entraînant la formation d'abcès ou kérion.


* Traitement :


Il faudra consulter son vétérinaire en urgence afin que celui-ci puisse déterminer par la mise en culture et l'utilisation de la lampe de Wood par quel champignon le chinchilla est atteint.
Par prévention, on peut mettre dans la terre à bain du souffre micronisé qui est un anti-fongique (1 cuillère à café pour 200gr de terre à bain).
Pour éviter la contamination entre plusieurs individus il faudra séparer et faire une quarantaine à chaque nouvel arrivant dans votre foyer.

 







 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement